0241545155

Urologie Saint-Joseph

Hypertrophie bénigne de prostate
à angers

Hypertrophie bénigne de prostate à Angers

chirurgiens urologues

La prostate est une glande située sous la vessie, au carrefour de l’appareil uro-génital masculin. Elle fait partie du système reproducteur masculin. Sa fonction principale est de produire une partie du liquide séminal qui transporte les spermatozoïdes lors de l’éjaculation.

 

Elle peut causer des problèmes de santé, tels que l’élargissement de la prostate (hypertrophie bénigne de la prostate) entraînant des problèmes urinaires et le cancer de la prostate, qui est le cancer le plus fréquent chez les hommes.

 

Il est important de consulter un professionnel de santé si vous présentez des symptômes de prostate ou si vous avez des antécédents familiaux de cancer de la prostate.

 

Le dépistage précoce et le traitement approprié peuvent aider à prévenir des complications graves.

Hypertrophie bénigne de prostate

Chirurgie urologique à Angers

Épidémiologie

 

L’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est une affection courante chez les hommes de plus de 50 ans. Elle se caractérise par une augmentation de la taille de la prostate, qui peut ainsi comprimer l’urètre et entraîner des symptômes urinaires tels que :


• Des envies fréquentes d’uriner
• Une miction intermittente
• Une faiblesse de jet urinaire
• Une sensation de vidange incomplète de la vessie

 

Bien que l’HBP ne soit pas une maladie grave, elle peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie de patients et être à l’origine de complications :


• Aigües :
    ◦ Rétention aigüe d’urine = Blocage urinaire complet
    ◦ Prostatite = Infection de la prostate
    ◦ Hématurie = Sang dans les urines
• Chroniques :
    ◦ Rétention chronique d’urine = Résidu d’urine présent en permanence dans la vessie
    ◦ Calculs de la vessie
    ◦ Insuffisance rénale obstructive

 

La prise en charge de l’HBP peut varier d’un patient à un autre.


Les explorations et traitements (médicamenteux et/ou chirurgicaux) dépendent de votre situation médicale, notamment de la sévérité et de l’ancienneté de vos symptômes.

Traitement de l'Hypertrophie bénigne de prostate

Centre urologique Saint-Joseph à Angers

Le diagnostic repose sur l’interrogatoire, permettant de détailler et préciser les symptômes urinaires, mais aussi sur l’examen clinique.

 

La débitmétrie est un outil, que l’on utilise en consultation, permettant d’objectiver la vitesse du jet, la quantité urinée et de réaliser par la suite une échographie de la vessie pour évaluer le résidu post-mictionnel, c’est-à-dire la quantité d’urine restant dans la vessie après miction.

 

Enfin des examens complémentaires seront réalisés :


• Au laboratoire :
    ◦ PSA : dépistage du cancer de la prostate
    ◦ Clairance de la créatininémie : recherche de retentissement sur les reins
• Par votre Urologue :
    ◦ Échographie de la prostate, de la vessie et des reins : pour évaluer le volume de la prostate et rechercher des complications de l’hypertrophie de prostate
    ◦ Fibroscopie : exploration endoscopique parfois réalisée (recherche de diagnostic différentiel : sténose de l’urètre)

En cas de symptômes léger à modérée, des traitements médicamenteux peuvent être proposés seul ou en association :

 

• Alpha-bloquant
• Inhibiteur de la 5 alpha réductase
• Phytothérapie
• Inhibiteur de la phosphodiestérase de type V
• Anticholinergique

 

En cas de symptômes majeurs, de complications ou préférence du patient, un traitement chirurgical peut être proposé.
Du volume de la prostate dépendra le type de chirurgie proposée.

 

La chirurgie est réalisée en passant par les voies naturelles, endoscopique, sous anesthésie générale.

 

Selon le volume de la prostate, il pourra être proposé soit une résection trans-urétrale de prostate ou RTUP (<70-80ml), soit une énucléation de la prostate par voie endoscopique – BIPOLEP (>80ml).

 

RTUP

 

◦ Objectif : élargir le canal de l’urètre intra-prostatique en enlevant l’adénome qui l’entoure et qui empêche l’écoulement de l’urine. Le tissu prostatique est enlevé par petits copeaux, à l’aide d’une anse électrique.
◦ Pas de cicatrice cutanée ou pariétale.
◦ Hospitalisation habituelle de 1 à 3 jours.

 

Pour en savoir plus

 

Bipolep

 

◦ Objectif : désobstruction de l’adénome pour des prostates de volume important.
◦ Permet de retirer en un seul bloc l’hypertrophie prostatique, tout en passant par les voies naturelles, à l’aide d’une anse électrique et sous contrôle vidéo.
◦ Elle reprend le principe de la technique d’adénomectomie par voie ouverte, tout en diminuant fortement les risques (saignement) et durée d’hospitalisation (en moyenne 1 à 2 jours).
◦ Le BIPOLEP permet de retirer l’adénome en totalité puis de le morceler dans la vessie, toujours sans ouverture.
◦ Les copeaux sont extraits par les voies naturelles et envoyés en analyse anatomopathologique.

 

En pratique :

 

◦ 10 jours avant la chirurgie : analyse d’urine par ECBU pour vérifier la stérilité des urines. En cas de positivité, un traitement antibiotique pourra être initié 48 heures avant la chirurgie.
◦ Jour opératoire :
    ◦ Reprise d’une alimentation normale le soir même.
    ◦ La sonde vésicale est habituellement retirée le lendemain de l’intervention ou le sur lendemain, selon la coloration des urines. Le patient rentre à son domicile après contrôle de la bonne vidange vésicale.
    ◦ La cicatrisation de la zone traitée peut être longue (6 semaines à 3 mois) avec initialement des symptômes irritatifs (envies fréquentes, urgentes, fuites …). Ces symptômes disparaissent progressivement, puis les mictions sont normales.